Entretien avec Raphaël Jodeau à propos du nouveau site

Bonjour Raphaël Jodeau. Vous êtes coordonnateur de L’écran et il y a quelques mois vous lanciez un appel aux dons pour créer un nouveau site. Où en êtes-vous ?

En effet, l’Écran nouveau est arrivé ! Certes, chaque été nous améliorons le site, mais cette fois-ci c’est une refonte absolument complète qui nous a pris six mois de travail acharné !

Beaucoup de messages nous sont parvenus nous demandant ce que nous devenions et pourquoi l’ancien site n’était pas maintenu à jour. Nous n’avons pas pu répondre à tout le monde, ce que je regrette profondément. J’espère qu’ils nous pardonneront en voyant le travail réalisé !

Je tiens à remercier tous les donateurs bien sûr, les techniciens, mais aussi l’équipe de L’écran, qui a accepté de jouer le jeu et de remettre en question toutes ses habitudes !

 

Pourquoi avoir changé le site ?

L’écran avait besoin d’être profondément remanié. L’ajout de contenu étant complexe (fiches du film, médias, articles, notations, avertissements, etc.), les webmestres et les critiques prenaient un temps fou à tout mettre en ligne, et pour ma part je devais coder toutes les améliorations de A à Z. Autant dire que l’évolution était extrêmement lente et ne coïncidait pas avec l’objectif d’excellence que nous nous sommes toujours fixés.

De plus, le site avait le grave défaut de n’être absolument pas communautaire. Même l’ajout de commentaires était buggé, ce qui était proprement inadmissible ! Aujourd’hui les internautes peuvent commenter dans de bonnes conditions, noter les films, les partager sur leurs réseaux sociaux préférés, s’envoyer des messages privés, et nous leur réservons de nombreuses surprises à venir...

Dans les semaines qui viennent, les utilisateurs pourront même tenir leur propre blog sur L'écran !!!

 

Pour les gens qui utilisent L’écran afin de choisir un film qui respecte des critères moraux, qu’est-ce qui a changé ?

L’apparence et la lisibilité, principalement, qui ont été sensiblement améliorées. Pour le reste, donner à ces survivants du cinéma de consommation les moyens de choisir de bons films demeure une de nos priorités fondamentales. Le concept des « parcours cinématographiques » est en cours de rénovation et sera beaucoup plus efficace.

 

Que vous reste-t-il à faire ?

Une nuée de choses qui seront faites plus rapidement grâce au nouveau noyau !

- Améliorer le moteur de recherche ;
- Permettre aux internautes de participer au contenu en leur donnant la possibilité de noter ou poster leurs propres avertissements sur les films ;
- Créer des blocs contextuels (exemple : « Films du même genre », « Films du même auteur », etc.)
- Permettre aux utilisateurs de se constituer une filmothèque ;
- Créer d’une lettre d’information légère et efficace ;
- Ajouter des tags (comme signaler les films qui sont disponibles sous Netflix par exemple) ;
- Remettre en place un système d’abonnement pour accéder à des fonctionnalités avancées…

Les améliorations prévues sont légions et, désormais, dans le domaine du possible !

 

Comment prévoyez-vous la suite ?

Mettre le site entre les mains des gens qui se sentent concernés par une authentique culture cinématographique et qui privilégie la qualité à la quantité. Le site sera ce que les gens en feront. Beaucoup pensent que l’argent est la seule façon de nous aider : ils verront sur le site que ce n’est pas le cas. Nous avons besoin de tout le monde et de toutes les compétences !

 

À propos d’argent… Vous aviez appelé à l’aide il y a quelques mois pour financer le nouveau site. Où en êtes-vous ?

Ces questions sont toujours délicates. Nos donateurs nous ont beaucoup aidé, mais nous ne sommes pas du tout rentrés dans nos fonds pour le moment. J’hésite encore à vendre ma femme et mes enfants mais je ne suis pas encore décidé sur ce point… Ce qui est sûr c’est que nous avons beaucoup déboursé pour ce site. Je suis sûr que les gens le sentiront et décideront de nous aider par tous les moyens.

De toutes façons le pessimisme est un luxe que nous ne pouvons pas nous offrir ! Hauts les coeurs !!!

 

Une petite phrase de fin ?

Je ne sais pas. "Marrez-vous !", peut-être...

On peut être sérieux tout en rigolant. Et on n’est pas obligé d’aimer les films de Godard pour aimer le cinéma. Regarder des films entre potes ou en famille, renforcer les liens, puiser des forces pour faire notre devoir d’état… Si L’écran permet aux gens de faire tout ça, alors nous sommes contents.